top of page

Un souvenir de famille : la douille d’obus sculptée de la Première Guerre mondiale

Pendant la Grande Guerre, les soldats trompaient leur ennui et luttaient contre l’angoisse en sculptant des douilles d’obus. Ils décoraient ces objets de divers motifs. Mon arrière-grand-père Maurice, lui-même jeune soldat, s’est adonné à cet art des tranchées après la guerre. Chez ma grand-mère trônait ce superbe souvenir de famille : une de ces douilles en laiton décorée. Son papa avait décoré deux douilles, une pour chacune de ses filles, qui étaient ainsi transformées en vases pour accueillir de délicats bouquets de fleurs.


Des œuvres d'art dans un contexte inimaginable


C’est dans l'ombre des tranchées de la Première Guerre mondiale que cet art a émergé. Il témoigne à la fois de la créativité humaine et de la persévérance face à l'horreur de la guerre.


Une douille est la partie inférieure de l’obus. C’est ce qui reste après le tir : la charge explosive se trouvait dans la tête et le culot, cylindrique, pouvait alors être manipulé sans danger.


Les douilles d'obus sculptées par les soldats ont laissé derrière elles un héritage artistique très divers, évoquant à la fois la tragédie de la guerre et l'ingéniosité de la main humaine.


Les matériaux et les techniques de l’art des tranchées


Les soldats utilisaient souvent des douilles d'obus vides pour créer leurs œuvres d'art.

Les outils étaient rudimentaires - couteaux, morceaux de métal et même des éclats d'obus - mais les artistes improvisés étaient capables de créer des détails impressionnants. Certains travaux étaient si minutieux qu'ils étaient réalisés à l'aide d'aiguilles à coudre.


Pour laisser une trace de son passage, pour ne pas oublier l’horreur, mon arrière-grand-père a tenu à laisser un message à ses deux filles nées au lendemain de la guerre : « Pensez à votre papa Maurice » (Denkt aan vader M., en flamand).


Et voilà qu’aujourd’hui, plus d’un siècle plus tard, son arrière-petite-fille pense encore à lui.


La diversité des motifs sur les douilles d’obus sculptées

 

Les douilles sculptées présentaient une grande variété de motifs : des scènes de la vie quotidienne dans les tranchées à de délicates représentations florales. Les soldats ont également représenté des symboles nationaux ou des emblèmes militaires.


Ces sculptures étaient souvent accompagnées de textes gravés, de poèmes et de messages personnels.


Si ce sont des objets courants, possédant peu de valeur marchandise, chacune de ces douilles est unique et nous relie à celui qui a passé des heures à la marteler ou à la graver.


Un souvenir de famille, témoignage émouvant de l'Histoire et de la Première Guerre mondiale


Ces douilles sculptées offrent un aperçu intime de la vie pendant la guerre. Elles témoignent de l'humanité des soldats, de leur désir de préserver leur propre histoire et de leur besoin de trouver un réconfort émotionnel au milieu du chaos.






Les objets de famille : le lien avec la biographie historique


Pour moi, en tant qu'écrivain de biographies historiques, ces douilles sculptées sont un trésor caché d'histoires personnelles et de souvenirs. Comme bon nombre d’autres objets qui nous racontent une histoire, d’ailleurs !


Les douilles d'obus sculptées de la Première Guerre mondiale sont un exemple poignant de l'art émergeant de l'adversité. Ces œuvres, créées dans des conditions inimaginables, capturent à la fois la créativité humaine et la réalité brutale de la guerre.


Et vous, conservez-vous précieusement une de ces douilles chez vous ? Quels autres objets se cachent dans vos armoires, dans votre grenier ou ornent un meuble de votre entrée, vous rappelant le souvenir d’un être cher, que vous avez connu ou que vous auriez aimé connaître ?


Avez-vous déjà pensé à recueillir dans un carnet tous les souvenirs liés à ces objets dont les plus jeunes ne savent pas ce qu’ils sont ? Voilà une belle façon de continuer à faire vivre les générations précédentes, qui se sont battus, souvent malgré elles, pour que nous puissions continuer à vivre dans un monde libre.


Vous aimeriez raconter tout cela dans un joli livre mis en page avec soin et imprimé chez un imprimeur des Hauts-de-France ? Contactez-moi !


Comentários


bottom of page