Les p'tites anecdotes de La plume : le jeu de Pong

Mis à jour : sept. 14

Moi, quand j’étais petite, j’admirais beaucoup mon tonton.

Il était plus jeune que ma mère de 11 ans, et ça faisait de lui un tonton jeune et cool.

Il aimait bien les chouettes voitures (et moi aussi), le rock (c’est lui qui m’a offert mon premier disque d’Elton John, à sa belle époque des costumes à paillettes, qui est celle que j’aime vraiment), et il était passionné de nouvelles technologies : il était geek avant l’heure.


Il a acheté un caméscope alors que ça venait juste de sortir, c’était un de ces appareils qu’on devait porter sur l’épaule tellement c’était lourd. De cette époque, nous gardons donc des vidéos avec le son, et quand on regarde ces images, on retrouve un peu ceux qui sont partis (même si c’est forcément très émouvant).


C’est aussi mon tonton cool qui m’a offert mon jeu de pong !

Ce fameux jeu vidéo qui imite le tennis de table, avec deux manettes. Il fallait brancher la gigantesque console sur la télé (celle qui était potentiellement encore en noir et blanc), il y avait 3 jeux (tennis de table, football ou squash) qu’on choisissait en permutant un bouton. Il y avait tout de même 2 vitesses de jeu.

Et ça faisait « pooong » à chaque fois qu’on tapait dans la balle virtuelle…


Malheureusement, ce jeu est resté trop longtemps dans l’armoire et les piles ont fondu dedans, le rendant inutilisable.

Ben oui, sinon, je jouerais encore avec… à condition de trouver une télé sur laquelle j’arriverais à le brancher !



Les réglages avancés de ma console..